Les Feuilles mortes


La chute des feuilles

Saison très appréciée par les peintres et les photographes, l’automne nous donne à admirer une nature qui se transforme en une symphonie de couleurs, principalement au mois d’octobre.

Les vents de novembre enlèvent le feuillage des arbres. Le sol se couvre de feuilles colorées qui progressivement changent de teinte et deviennent de plus en plus sombres sous l’effet de la pluie et des décomposeurs qui s’activent au  recyclage de la matière morte ( bactéries, champignons, larves, insectes, ver de terre, etc. Avec le temps – de 1 à 8 ans –  c’est finalement devenu de l’humus dans lequel l’arbre plonge ses racines pour se nourrir .

La chute des feuilles s’étale sur un bon mois et c’est finalement bien plus court que leur apparition qui varie selon les espèces, et qui s’étale en général de mars à mai.

Mais revenons en arrière et  voyons  ce qui se passe donc à l’automne ?

Dans l’hémisphère nord, les jours raccourcissent et la température se refroidit. Les feuilles fabriquent moins d’hormone de croissance, appelée «auxine». Les cellules à la base de la feuille sont fragilisées et la feuille se détache d’autant plus rapidement que le vent souffle fort.

Cette chute est précipitée par la création d’une membrane de liège qui se forme entre la branche et le pétiole de la feuille ; la circulation des éléments nutritifs étant alors bloquée, la sève n’y parvient plus et la couleur verte s’estompe car la production de chlorophylle diminue de plus en plus.

Hormis les arbres et arbustes au feuillage persistant, le houx par exemple, les feuilles caduques changent de couleur avant de tomber. Ces changements de couleurs sont dus à la transformation des pigments présents dans les feuilles.

En été, la couleur verte vient de la chlorophylle. A l’automne, la chlorophylle est dégradée démasquant d’autres pigments qui préexistent.

–           le carotène : orange à rouge

–           la xanthophylle: jaune, le bouleau par exemple

–            l’anthocyane : rouge, violet, pourpre.

Plus la lumière est intense, plus les pigments se manifestent. Pas étonnant dès lors que les plus beaux feuillages s’observent durant les périodes prolongées de ciels lumineux.

++++++++++++

Quel plaisir pour les yeux que ce spectacle coloré que nous offre nos forêts feuillues.

Je vous invite donc à partager les quelques photos que je vous présente dans l’album du jour.

A bientôt

Marcel

A propos Marcel JEROME

Guide Nature Photographe amateur
Cet article a été publié dans Actualité, Automne, Balades guidées, Nature, Non classé, Photo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s